• 1972 INAUGURATION DU GR3 TRONCON DES MONTS DU FOREZ

    GR3 B

    Qu’est-ce qu’un G.R. ?

    C’est un Sentier faisant parti d’un réseau d’itinéraires de tourisme pédestre balisés aux couleurs blanche et rouge, que le Comité National des Sentiers de Grande  Randonnée s’est donné pour tâche de réaliser sur toute la France.

    Aujourd’hui, il y a près de 10 000 km de sentiers ainsi balisés

    Qu’est-ce que le G.R.3 ?

    Le Sentier G.R.3 ou de la Vallée de la Loire » suit en principe le cours du fleuve de sa source à son embouchure. Dans le département de la Loire, il évite la Plaine du Forez, pour traverser les Monts du Forez, les Monts de la Madeleine et les Bois Noirs, régions plus variées et plus belles.

    Les Monts du Forez

    Les Monts du Haut-Forez sont la montagne culminante de tout notre Département ; l’un des sommets les plus élevés du Massif Central, dressés entre les plaines de la Loire et de l’Allier, limitant le Puy-de-Dôme de la Loire.

    Ils s’élèvent à Pierre-su-Haute à 1633 m (d’altitude donnée par la carte I.G.N. – Ambert – Feuille  XXVII - 32 – Année 1966).

    Ce sommet est actuellement occupé par une station troposphérique de liaisons à longues distances. Remarquez les trois paraboles dont le diamètre se situe entre 15 et 25 m et leur montage qui permet de supporter, en hivers, des tonnes de givre et de résister au vent qui passe sur ces sommets en rafales pouvant atteindre 120 km/heure.

    La chaîne du Forez est dénudée sur plus des deux tiers de sa surface – «  Sur plus de dix lieues, jusqu’à Noirétable, ce pays s’étend sans une terre, sans une maison. Un aspect de silence, rien que des croupes ni vertes, ni rousses, brunes de bruyères par place, où le pas des vaches et des moutons a tracé des chemins d’herbe rase. On se sent si léger, si dispos de son corps, qu’on irait tant qu’ils seraient longs dans ces déserts. Sur ces terrasses, au-dessus des pays ! De toute la poitrine on y prend la santé, la pureté de l’air. » (Henri Pourrat – Gaspard des Montagnes.)

    En suivant la croupe allongée du Nord au Sud par le sommet, comme le fait le G.R. 3, on chemine dans la bruyère à perte de vue, sans trouver d’interruption à des milliers d’hectares de pâtures. Des bois on n’aperçoit que la cime des derniers arbres : sapins, hêtres, pins sylvestres se dérobant sur les pentes.

    Du faite de cette montagne, on découvre un panorama immense : à l’Ouest, le Puy-de-Dôme et ses Puys à la file, prolongés par les Monts Dore et le Cantal.

    A l’horizon Sud, les Monts Vellaves : Meygal, Lizieux, Mézenc et Gerbier de Joncs.

    Au Sud-Est le Pilat et, dans le lointain, la chaine des Alpes.

    Tandis qu’a l’Est le Forez apparait avec ses bourgs, ses châteaux, ses étangs.

     

    PROGRAMME DE LA JOURNEE

    9 h 30 – 10 h

    Rassemblement des marcheurs au Col du Béal (Route déparytemengtale n° 6, carte Michelin n° 73, pli 16 et 17 au 1/50 000° AMBERT, feuille XXVII ;

    Randonnée pédestre en direction des Jasseries de Garnier, par Pierre-sur-Haute et la traversée des Monts du Forez. 

    13 heures

    Arrivée des marcheurs aux Jasseries de Garnier et remise des médailles. Repas tiré du sac ou pris à la Bergerie.

    14 h 30

    Inauguration officielle du G.R. 3 – Allocutions – Remises de coupes

    15 h 30 – 16 h

    Départ à pied pour rejoindre les cars

    16 h 30

    Dislocation générale.

     

    GR3 A

     

    Le Groupe Montagnard de Roanne participe à cette inauguration, il compte même le plus grand nombre de  marcheurs pour cette randonnée. Pourtant contrairement à la tradition, il ne sera pas récompensé d’où la « Bronca » de ses membres à la remise des prix. Le préfet lui-même  s’étonne de ce mécontentement  qui perdura par des cris et des chansons jusqu’à la remontée dans le car. Il ne manquera pas de faire parvenir une lettre à notre Président. Après explication écrite l’affaire s’éteint d’elle-même.

    ,Il fallait pour « marquer le coup » récompenser une association nationale. :Pour cette importante manifestation  se fut le Club-Alpin Français. .

     

    Les vraies merveilles ne coûtent pas un centime.

    La marche nettoie la cervelle et rend gai

    Enterrez vos soucis, et vos boîtes de conserve.

     

    Un visiteur intelligent ne laisse aucune trace de son passage.

    Ni inscriptions. Ni destructions. Ni désordre. Ni déchets.

    Récoltez de beaux souvenirs mais ne cueillez pas les fleurs.

    N’arrachez surtout pas les plantes : il pousserait des pierres.

     Il faut beaucoup de brin d’herbe pour tisser un homme.

              Extrait des « Commandements » de SAMIVEL

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :