• SCOLAIRES ANCIENNES PHOTO 2
     

    Saint-Symphorien-de-Lay : PHOTO MYSTERE N° 2

    Amis lecteurs, amies lectrices

    Si vous reconnaissez un parent ou ami sur la photographie, nous le faire savoir, en indiquant son numéro d’emplacement accompagné de son nom, prénom et d’une date approximative de la photographie

    Je vous remercie par avance

    Bernard


    2 commentaires
  •  

    Saint-Symphorien-de-Lay : PHOTO MYSTERE N° 1

    Amis lecteurs, amies lectrices

    Si vous reconnaissez un parent ou ami sur la photographie, nous le faire savoir, en indiquant son numéro d’emplacement accompagné de son nom, prénom et d’une date approximative de la photographie

    Je vous remercie par avance

    Bernard


    1 commentaire
  • LES CHEMINS DU PASSE

    Vous invitent le vendredi 11 mai 2012, à partir de 20 heures

    Boulodrome de CROIZET-SUR-GAND

    VIDEO-CONFERENCE SUR : LES GRANDS-COUVERTS

     

    Présenté par M.Bernard Christophe :

     

    • Co-fondateur de la société des Amis de l’Abbaye de La  Bénisson Dieu en 1985
    • Historien local, spécialiste des Grands-Couverts

     

    La grange de la région roannaise : le grand-couvert est un bâtiment rural type. Cette architecture originale à la silhouette particulière, est méconnue et menacée de dégradations pour diverses raisons.

    La surface au sol est très importante et la toiture avoisine parfois 600 m2.

    Le toit se compose de 2 longs pans couverts de tuiles canal avec deux « croupes » à l’avant et à l’arrière.

    Les poteaux de la charpente reposent sur des piliers en briques ou en pierres. Les pièces de bois (chêne) sont largement dimensionnées à cause des longues portées.

    Le grand-couvert permet de rassembler : le fourrage, l’étable, le matériel, le cuvage, la cave, le logement, le poulailler,  le clapier, la porcherie.

    Il existe deux grands-couverts dans notre canton à Lay et à Saint-Symphorien-de-La

     

                                                                  ENTREE GRATUITE


    votre commentaire
  •  

    DE QUI S’AGIT-IL ?

     

    Que peut-il ? Tout.

    Qu’a-t-il fait ? Rien

    Avec cette pleine puissance,

    En huit mois un homme de génie

    Eût changé la face de la France,

    De l’Europe peut-être.

    Seulement voilà, il a pris la France

    Et n’en sais rien faire.

    Dieu pourtant que le président se démène :

    Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ;

    Ne pouvant créer, il décrète ; il cherche

    A donner le change sur sa nullité ; c’est

     le mouvement perpétuel ;  mais hélas !

    cette roue tourne à vide.

     

    L’homme qui, après sa prise du pouvoir

    A épousé une princesse étrangère

    Est une carriériste avantageux.

    Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots,

    Ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir.

    Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre fort.

    Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse.

    Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit

    Et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme,

    Il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise.

    On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds,

    Lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue.

     

    Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde,

    D’un homme médiocre échappé.

     

                                                                                                                                      VICTOR HUGO, dans « Napoléon, le Petit »


    votre commentaire
  • muguet porte bonheur
     

    DU MUGUET POUR VOUS

     

    Les Chemins du Passé vous offrent ces quelques brins de muguet en vous souhaitant tout le bonheur qui l’accompagne

     

    Originaire du Japon le muguet acclimaté en France depuis le Moyen-âge est le symbole du renouveau et du printemps, du retour de la joie, messager d’amour et d’amitié.

     

    On doit au roi Charles IX cette jolie tradition d’offrir du muguet en guise de porte bonheur le 1° mai.

     

    En 1936le 1° mai devint Fête du travail et jour férié, le muguet lui est naturellement associé

     

    LE TEMPS DU MUGUET

    Le temps du muguet est à l'origine 'une chanson russe de 1955 : « Les nuits de Moscou »

    Composée par Vassili Solosiov pour la musique et Mickaïl Matoussovski pour les paroles ;

    En 1957 cette chanson connait une notoriété internationale après avoir été primée au Festival mondial de la jeunesse et des étudiants qui eut lieu cette année à Moscou. Elle fut particulièrement populaire en République populaire de Chine.

    L’interprétation au piano du célèbre pianiste américain Van Cliburn contribua à cette popularité. Il joua par la suite ce morceau à la Maison Blanche en 1989 à l’occasion de la visite de Mikhaïl Gorbatchev.

    En France, elle a fait l’objet en 1959, d’une interprétation par Francis Lemarque sous le titre :LeTemps du muguet. Il s’agit d’une libre interprétation et non d'une traduction littérale, les paroles sont différentes...

    Cette chanson a fait l'objet de très nombreuses versions et interprétations.Par Mireille Mathieu, Renée Lebas, Danielle Darrieux ou encore Dorothée dans sa version française et par Ivan Rebroff en 1968 dans sa version russe.

     

    Le temps du muguet

     

    Il est revenu, le temps du muguet

    Comme un vieil ami retrouvé

    Il est revenu flâner le long des quais

    Jusqu'au banc où je t'attendais

    Et j'ai vu refleurir

    L'éclat de ton sourire

    Aujourd'hui plus beau que jamais

     

    Le temps du muguet ne dure jamais

    Plus longtemps que le mois de mai

    Quand tous ses bouquets déjà seront fanés

    Pour nous deux rien n'aura changé

    Aussi belle qu'avant

    Notre chanson d'amour

    Chantera comme au premier jour

     

    Il s'en est allé, le temps du muguet

    Comme un vieil ami fatigué

    Pour toute une année, pour se faire oublier

    En partant il nous a laissé

    Un peu de son printemps

    Un peu de ses vingt ans

    Pour s'aimer, pour s'aimer longtemps

     

     

     

     

     

     

     

     

    etoile 108

     

     

     


    votre commentaire