• ACCES AUX BOITES : LA POSTE S’EXPLIQUE

    bbb

     

     

    ACCES AUX BOITES : LA POSTE S’EXPLIQUE

     

    Lu dans la presse le 15 décembre 2011.

     

    Depuis quelques semaines des habitants reçoivent des courriers de la Poste leur demandant d’installer leur boîte aux lettres en limite de rue. Pas capables de parcourir trois mètres à pied, les facteurs ? C’est plus compliqué, selon Pascal Langrand, directeur de la Poste de Roubaix.

    Théoriquement, le facteur n’a pas à pénétrer sur une propriété privée pour déposer le courrier. La Poste s’est donc lancée dans une grande campagne de « raccordement postal ». Le but : inciter les gens à déplacer leur boîte aux lettres pour qu’elle soit accessible depuis la rue.

    Cà ne fait pas que des heureux. Nous avons déjà à plusieurs reprises évoqué dans nos colonnes l’incompréhension de certains habitants : les facteurs seraient-ils devenus paresseux ?

    Pas du  tout, répond Pascal Langrand, responsable de l’établissement de Roubaix qui gère la distribution du courrier sur neuf communes.

    L’idée de la campagne s’est imposée l’hiver dernier, avec les longues semaines de neige et de verglas. Les chemins d’accès privé étaient encore plus risqués que d’habitude.

    « Dès collègues ont eu des entorses du genou, de la cheville, témoigne Etienne Pladys facteur roubaisien (1). Certains sont de long mois en arrêt parce qu’ils se sont fait mal au coude ou à l’épaule en tombant ». Or en cas d’accident, toujours en théorie, la responsabilité du propriétaire est engagée.

    MENACE SUR LE COURRIER

    « Le premier axe de notre campagne, c’est la sécurité de nos facteurs » assure Pascal Langrand. Si les voies publiques sont plutôt bien salées et déneigées, les accès privés laissent souvent à désirer. Et même quand le  mercure est au-dessus de zéro les voies privées sont risquées : les feuilles mortes en automne, les chiens en liberté aux beaux jours… « Mon cauchemar, c’est d’être au fond d’une courée coincé par un chien » confie Etienne Plady. Les morsures seraient bien plus fréquentes qu’on ne l’imagine et même en recrudescence.

    Pascal Langrand met aussi en avant la qualité de service aux usagers : une boîte facilement accessible, c’est une boîte régulièrement alimentée. D’ailleurs face aux clients récalcitrants, La Poste menace de renvoyer les lettres à leur expéditeur. Bon cela n’arrive qu’après le troisième courrier de « sensibilisation » et de rappel aux conditions générales de vente. Mais « c’est déjà arrivé », glisse le directeur.

    Néanmoins, il préfère insister sur les clients compréhensifs, qui  n’hésitent pas à demander conseil, qui comprennent la démarche. « On gère au cas par cas, précise-t-il. On s’adapte, on est responsable, on n’a pas travaillé n’importe comment. ».

    La campagne a démarré sur Wattrelos et Lys-lez-Lannoy. Roubaix sera bientôt concernée.

                                                                     Youenn Martin (Nord-Eclair) Illustration du même journal

    (1) Note de Bernard :

    Une photographie accompagne cet article : M. Pascal Langrand en costume en compagnie du facteur Etienne Pladys  vêtu de son blouson de La Poste appuyé sur sa bicyclette.

    Dans la réalité le journaliste Youenn Martin est berné, car la personne représentée n’a jamais été facteur à Roubaix. Il s’agit d’un cadre qui gère la brigade de tri, les statistiques et autres travaux internes. Encore une façon mesquine de mépriser en l’usurpant l’identité et la profession de facteur

    Quand au nouveau règlement édité par la Poste pour la Poste il ne fait pas preuve de loi.

    Par contre retenir volontairement du courrier, le retarder, le spolier (en l’ouvrant volontairement) le détourner en le renvoyant et passible des tribunaux  y compris pour La Poste.

    Pour ma part si la Poste me retourne un courrier  avec un  motif  comme ceux mentionnés plus haut dans l’article, je porterai « plainte » immédiatement.

    Faire parler du bien être des facteurs, par un  encadrant qui n’a jamais fait une tournée en vélo est scandaleux qu’en on sait que le véritable but rechercher et la rentabilité avec la suppression de tournées.

    La Poste « Père Fouettard » est intolérable ses clients ne sont pas les enfants des « classes maternelles ».

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :