• Commerçants Avenue Paris Roanne (n° impairs)

     

    <o:p> </o:p>

    Liste des commerçants de l'Avenue de Paris en 1956<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Numéros impairs<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1     Epicerie Moderne : JOUENNE<o:p></o:p>

    5     Hôtel Saint-Louis<o:p></o:p>

    11   Cycles et motos : les frères SIMON<o:p></o:p>

    11   Teinturerie : BOURLIERE (succursale)<o:p></o:p>

    11   Cafés en gros : GOMOT<o:p></o:p>

    13   Vins en gros : NOYER<o:p></o:p>

    15   Architecte : DURU<o:p></o:p>

    15Bis : Miroiterie GOBBA<o:p></o:p>

    23   Bar-Tabac : COULON René<o:p></o:p>

    25   Photographe : GIACOMIONI<o:p></o:p>

    27   Motos et cycles : magasin fermé suite à un écroulement<o:p></o:p>

    29   Café de Paris<o:p></o:p>

    33 à 35 Paris Radio Électroménager : GAUTHIER<o:p></o:p>

    43    Alimentation : GIRIN J.<o:p></o:p>

    43    Café : BONAVENTURE<o:p></o:p>

    45    <o:p></o:p>Boulangerie : COLL ( merci à monsieur Wagner pour ce renseignement)

    47    Épicerie : Casino (succursale) (?)<o:p></o:p>

    49    Coiffeur ?<o:p></o:p>

    57    Boucherie : GENEVE Jean<o:p></o:p>

    59    Café : MARTEAU<o:p></o:p>

    71    Boucherie - Charcuterie : RATIGNY<o:p></o:p>

    73    Épicerie : le Familistère (succursale) (?)<o:p></o:p>

    77    Assurances : LAGRELLE<o:p></o:p>

    79    Pâtisserie : GUILLOT<o:p></o:p>

    81    Ustensiles pour magasin ? <o:p></o:p>

    Bd Marais et E. Girardin Café : Mme SIMON (siège Des "poilus" du 98° RI)<o:p></o:p>

    91    Mécanicien : VADON<o:p></o:p>

    97    Boucherie : RONDARD<o:p></o:p>

    97    Boulangerie : PEGON<o:p></o:p>

    101  Pharmacie : GAROUX<o:p></o:p>

    103  Prothèse dentaire : DUBOST<o:p></o:p>

    103  Alimentation : BAUDINAT<o:p></o:p>

    105  Alimentation : LE CASINO (succursale tenue par Mr MEMBRE) (?)<o:p></o:p>

    111  Serrurerie : MEUNIER<o:p></o:p>

    113  Épicerie : Pierre LIVET ou  monsieur PITRE (?)<o:p></o:p>

    113  Marchand de Journaux : Madame CHAUNY<o:p></o:p>

    115  Manufacture de confection Odette<o:p></o:p>

    115  Bonneterie : RAY Robert<o:p></o:p>

    119  Droguerie parfumerie : DUBANCHET <o:p></o:p>

    121  Monuments funéraires : MURE<o:p></o:p>

    123  Fabrique de bonneterie : DESBAT <o:p></o:p>

    123  Étameur ?<o:p></o:p>

    123  Commerce de bois : les frères DURET<o:p></o:p>

    127  Bonneterie fantaisie DICKERS (?)<o:p></o:p>

    127  Laiterie : VEROTS<o:p></o:p>

    127  Café du square<o:p></o:p>

    129  Fonderie : MARCHANDIAU<o:p></o:p>

    131  Bières et boissons : LACOTE Edmond<o:p></o:p>

    147  Coquetier : NEVERS <o:p></o:p>

    151  Boucherie : RAMBAUD<o:p></o:p>

    153  Ponts et chaussées subdivision Nord : BOISSONADE<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

                                         <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    1
    WAGNER1
    Jeudi 29 Juillet 2010 à 11:27
    Poste 41 : Boulangerie : Mr et Mme COL (au moins jusqu'à 1955) pour y avoir pris ma "flute" en remontant au Pontet , venant de l'école Carnot.
    Slts
    2
    TESTENOIRE Profil de TESTENOIRE
    Lundi 9 Août 2010 à 09:50
    Bonjour,
    Je vous prie de m'excuser du retard mis à vous répondre.
    Bien sur que vous avez raison, maintenant que vous l'écrivez cela semble évident et pourtant je l'avais oublié.
    Je suis également un ancien du faubourg de Paris, nous habitions au 147 avenue de Paris près du coquetier Nevers.
    Je pense que vous avez connu les instituteurs: Segaud, David, Talon, Aucourt, Petit, Benoit, Ollier, Petit et le terrible DUBENI.
    Catéchisme à Saint-Thérèse avec l'abbé Chetail, basket à l'AS Pontet.
    Bien amicalement
    Bernard
    3
    wagner
    Lundi 4 Octobre 2010 à 12:47
    Bonjour,
    Il y avait également une petite epicerie a coté du photographe Giacomini. ( Mme Poupon).
    D'autre part, en remontant sur le Pontet entre la rue A. Briand et Pierre Curie, ne pas oublier le cordonnier Mr Duverger, puis le marchand de cycles (marque Stella) Mr et Mme Robin qui étaient concessionnaires Vespa.
    A 200 metres toujours du même coté la boulangerie Tantot. Ensuite la fin du monde!!
    Cordialement
    RC
    4
    TESTENOIRE Profil de TESTENOIRE
    Lundi 4 Octobre 2010 à 17:12
    Bonjour
    Bien sur je vous en veux un peu (mais très amicalement) car vous ne pouvez-être que quelqu'un de l'Avenue de Paris à Roanne ou de l'Avenue Charles de Gaulle au Pontet pour pouvoir connaître ces renseignements. Je me rappelle très bien de M. Giacomini (qui était le photographe de la famille). J'avais oublié Mme Poupon son épicerie était minuscule, mais elle vendait du réglisse en bâton, des petites boites en métal contenant du "coco" que je suçais avant de laisser gouter les copains, du zan en rouleaux ou en plaquette etc.

    Au Pontet très bon souvenir aussi de M. Duverger (cordonnier de la famille) deux ou trois marches à grimper avant d'entrer dans son échoppe (petite) qui sentait bon le cuir neuf. Il était toujours protégé par un tablier bleu avec une grande poche sur le devant.
    Bon souvenir aussi de chez Robin (Chaby) et de son épouse qui est toujours en vie. Avec un de ses neveux j'ai fait de superbes parties de baby-Foot et de billard à champignons, les mêmes que dans les cafés, les deux appareils étaient installés dans une remise du jardin. La boulangerie Tantot aussi par choix, pour aller "chercher le pain" c'était ou Tantot ou Pegon vers le Champ de foire. Une fille Tantot jouait au basket à l'Association Sportive du Pontet (entraineur M. Besson). J'ai également joué dans ce club (entraineur Jean Mosnier) mais il ne fallait pas manquer la messe, le vestiaire était dans la salle de catéchisme et l'abbé Chetail ne laissait rien passer. Heureux temps où il fallait tracer sur le terrain en terre avec de la sciure récupérée chez Méhu.
    Bien amicalement
    Bernard
    5
    WAGNER
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 15:11
    Bonjour, Je confirme la bonneterie Dickers au 127 Avenue se Paris. Qui ne se souvient de Mr Dickers appuyé sur son portail, regardant passer la circulation?? A cette époque, la confection marchait fort, et le stress ne devait pas miner Mr Dickers, un homme fort aimable et d'une grande courtoisie même avec les enfants que nous étions. Bel exemple de bonne éducation. Amicalement. RC
      • TESTENOIRE Profil de TESTENOIRE
        Samedi 18 Février 2012 à 12:05
        Oui, oui, je me souviens de sa fille Myriam qui venait à l'école avec nous rue Carnot. Sans doute vous aussi avez vous fréquenté cette rue Carnot et allers et retours à pied. Bernard
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :