• DÉCOUVERTE DE LYON EN SE BAMBANANT

     

     

    Sortie privée, organisée spécialement pour les présents au Bureau des Chemins du Passé, par Christian Joly, nombre de place limité à 15 personnes.

    Programme :

    -        Midi : déjeuner dans un typique Bouchon Lyonnais.

    -         Après-midi : visite du carillon Charvet – visite du Musée des Canuts – visite d’une traboule.

    -        Soirée Théâtre de Guignol (avec la Troupe des Zonzons) « Revue de presse régionale et nationale » à la fin du spectacle petit mâchon et visite des coulisses.

    DECOUVERTE DE LYON EN SE BAMBANANT

    Le 19 avril, nous étions 14 pour le départ sur la Capitale des Gaules.

    Un premier arrêt était prévu à St-Foy-les-Lyon, pour découvrir la « confluence » et au lointain les Alpes.

    Puis un second pour voir l’horloge de Charvet où Guignol et Gnafron égrainent les heures devant les badauds.

    Hélas, la grisaille et la bruine étaient des nôtres, les deux visites furent écourtées, le soleil ayant décliné son rendez-vous.

    CONFLUENCE
    Voir taille réelleDevant la morosité du temps, les gones et les fenottes, d’une seule voix, se sont écriés « nous avons un creux à l’estome ».

     

     

     

     

     

     

    HORLOGE DE CHERVET
    Voir taille réelleAlors, nous avons décanillés et rejoins le Bouchon Chez Paul,afin de « Mâchonner » à notre guise, bien au chaud.

     

    GUIGNOL
     

     

     

    CHEZ PAUL
    Voir taille réelle

     

     

     

     

     

     

    Il est temps de repartir, pour monter sur le plateau de la Croix Rousse en passant par la place des Terreaux et sa fontaine Bartholdi : « Le char triomphant de la Garonne ».

     

    En véritable lyonnais nous avons pris la ficelle à Croix Paquet* pour nous rendre à la Mairie du 4°, à fin de lire sur le fronton la devise des Canuts « Vivre en travaillant, Mourir en Combattant » suite aux Révoltes de 1831 et 1834.

    FONTAINE BARTHOLDI
    Voir taille réelleQuelques pas faisant, nous sommes au Musée des Canuts, pour découvrir le travail et les métiers « Jacquard », le récit de l’histoire, des premières loges syndicales des ouvriers tisseurs.

     

     

     

     

     

    Nous avons dévalé les pentes, pour nous trouver quai de Saône, puis traversé le pont pour s’encanailler au Théâtre de Guignol, afin de savourer l’actualité régionale et nationale en parler lyonnais, suivi par la visite du castelet et des marionnettes à gaine, chacun a pu à sa guise prendre en main une marionnette, pour apprécier le travail de sculpture des têtes et des mains, la réalisation par la couturière  des costumes, et par concepteur, tous les décors « fait maison ».

    GUIGNOL
    Voir taille réelleAu foyer un mâchon nous était offert et partagé avec la Compagnie des Zonzons. Après tout cela, il serait incongru de dire que le Lyonnais soit un Pisse froid.

     

     

    LES MOTS RIPAILLES, CHENU, ET CANANT ETAIENT APPROPRIES A CETTE JOURNEE

    GONES ET FENOTTES

    Je vous fais péter la miaille à tantôt ou à la revoyure

    *Croix Paquet = nom d’un ingénieur en soie ayant érigé une croix à la place d’une autre croix, nommée Griffon en 1628.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :