• ETERNELLE NATIONALE 7 (nouvel ouvrage)

    blog éternelle nationale 7
     

    LES CHEMINS D’AUTREFOIS

     

    C’est le titre  chapitre avec de nombreuses et belles photographies couleurs concernant nos deux routes principales du canton de Saint-Symphorien-de-Lay.

     

    On le trouve dans un nouvel ouvrage sortit en cette année 2011 (France-Loisirs)  son titre :

     

    « Eternelle Nationale 7 »

    Au cœur de la France

     

    (De Marie-Sophie Chabres et Jean-Paul Naddéo)

     

    216 pages

    Couverture souple. 22 x 28 cm

     

    Les chemins d’Autrefois

    « Le circuit de la Route Royale est un itinéraire de 20 kilomètres qui démarre à l’ancienne gare de l’Hôpital-sur-Rhins, recyclée en office du tourisme.

    On y apprend qu’à cet endroit, la Route Royale a joué un rôle prépondérant de communication entre Loire et Rhône. Joignant Paris à la Méditerranée par Lyon, hommes, marchandises et animaux passaient à pied ou à cheval d’un fleuve à l’autre.

     

    Les côtes y sont d’ailleurs plus raides que sur le tracé de l’Ancienne Route Nationale dont les lacets permettaient aux moteurs d’avancer sans trop souffrir. Il est recommandé de monter par la Route Royale et de descendre par l’Ancienne N7.

     

    La route Royale démarre à gauche de l’ancien relais routier Chez Edith et Hervé. C’est un chemin de terre, où apparaissent les anciens pavés, qui franchit le pont romain. A Neaux, une jolie borne indique « Paris 437 km, Golfe-Juan, 652 km ».

     

    La Route Royale circule ainsi entre ancien tracé et route moderne, jusqu’à l’Auberge du Perroquet. Pour redescendre les 15 km de l’Ancienne N7, le point de départ en venant de Lyon se situant 300 mètres  après l’auberge du Perroquet, au col du Pin Bouchain.

     

    En descendant, on découvre l’ancienne Auberge des Trois Rois (Henri IV, Louis XIII, et Louis XIV) ou encore de beaux points de vue comme celui qui permet d’aligner sur une même ligne visuelle le clocher de Saint-Jean-Baptiste-de-Machézal, et celui de Saint-Just-la-Pendue, situé entre N7 et N82 et qui abrite une bien curieuse particularité en effet, le château d’eau est situé dans le clocher du village, et l’eau qui y coule est de l’eau bénite ! Quand on vous dit que l’eau purifie ! les parcours de ces deux « chemins d’autrefois » sont bien balisés et émaillés de panneaux d’anecdotes, notamment sur les traces de Napoléon. On y découvre d’ailleurs son buste en arrivant au col du Pin Bouchain, près de l’ancien relais de poste ».

     

    Quelques erreurs émaillent le texte comme « pierres rouges » en place de « pierres dorées », l’alignement est de trois clochers etc. Mais l’ouvrage reste un beau livre sur la Nationale 7, avec de magnifiques photographies, tous les amoureux des voitures et de la route doivent l’avoir en bibliothèque.

    Ouvrage acheté à « France Loisirs »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :