• LA PERVENCHE

    PERVENCHE
     

    Connue dans l’Ouest de la Grande Bretagne comme la violette du sorcier, la Pervenche est placée sous l’égide de Vénus et entre depuis longtemps dans la composition des filtres d’amour.

    O réduisait les feuilles insipides en poudre, avec des vers de terre et diverses racines.

    Il fallait mélanger cette mixture à la nourriture de l’homme et de la femme que l’on voulait réunir et la potion devait « faire naître l’Amour entre eux »

    La Pervenche est aussi associée à la mort. Quiconque serait inconscient pour cueillir une Pervenche sur une tombe, sera hanté par le fantôme du défunt dérangé dans son repos éternel.

    Au Moyen-âge, des couronnes d Pervenches étaient posées sur la tête des condamnés à mort.

    Cette plante fournit également une protection magique ; un bouquet de Pervenches suspendu au-dessus du seuil de la maison éloigne les esprits maléfiques.

    Fixer son regard dans le cœur d’une fleur de Pervenche est censé faire retrouver la mémoire perdue.

    Les herboristes éclairés savent qu’il faut nouer une tige de Pervenche autour d’un membre souffrant de crampes pour faire disparaître la douleur. Les feuilles écrasées sont aussi mélangées avec du saindoux pour former un onguent soulageant les inflammations cutanées, ou du cuir chevelu.

                                Béatrice Philpottes (Les Fées des Jardins) 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :