• Monsieur Bouchard au Pin Bouchain (1630)


     

    Avec Jean-Jacques BOUCHARD vers le Pin Bouchain

    Dans son ouvrage autobiographique « Les mémoires de Jean-Jacques Bouchard, parisien » suivit de « Son voyage de Paris à Rome », l’auteur qui se rend en 1630,  à petites journées en Italie pour solliciter  du Sacré-collège un évêché (qu’il n’obtint pas) nous narre son passage dans notre région.

    Le 31 octobre il rencontre à Briare le cardinal de Richelieu et sa suite. Tous les logis de la ville étant occupés par les gens de <st1:PersonName productid="la Reine" w:st="on">la Reine</st1:PersonName> et de son éminence, notre voyageur est obligé de passer son chemin. Le 5 novembre il passe le fleuve Loire sur un bac à Roanne (bourg fort joli). « La population ne fait que commenter le passage quelques jours plus tôt de <st1:PersonName productid="la Reine Mère" w:st="on"><st1:PersonName productid="la Reine" w:st="on">la Reine</st1:PersonName> Mère</st1:PersonName> et des cardinaux Bagin et Richelieu qui descendent par eau vers Orléans, dans certains bateaux dont il y a  une grande quantité en ce bourg de Roanne et qui sont fait fort proprement avec des airs comme de petites maisons. A une lieue et demie se trouve l’Hôpital ou commence la montagne de Tarare. Puis disné à Saint-Saphorien de l’Ay distant d’une lieue et demi, l’on trouve un méchant hameau nommé <st1:PersonName productid="La Fontaine" w:st="on">La Fontaine</st1:PersonName>, puis au-delà <st1:PersonName productid="la Chapelle" w:st="on">la Chapelle</st1:PersonName> qui est tout au plus haut de la montagne ou il faisait une telle obscurité à cause des brouillards que je fus contraint de mettre un mouchoir blanc sur la croupe du cheval du postillon pour le pouvoir voir et suivre, quoi qu’il ne fut que deux heures de l’après-midi »         .<o:p></o:p>




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :