• PROPOS D’EDUCATION COLLEGE SAINT-JOSEPH DE ROANNE

     

     

    PROPOS D’EDUCATION COLLEGE SAINT-JOSEPH DE ROANNE

     

    Les lignes qui suivent sont tirées de « LA PAGE DES PARENTS » du bulletin des Amis du Collège en date du mois de mars 1936.

    Elles semblent encore aujourd’hui d’actualité.

     

    M. le Supérieur lit d’abord un passage d’une lettre qu’il a reçue de M. Noye, retenu aujourd’hui à Lyon par ses obligations professionnelles : « … Je me permettrais de soumettre à l’Assemblée la question de savoir si les pères de familles ne verraient pas d’un œil favorable une légère modification dans le règlement pour la période d’été.

     

    Actuellement, les élèves sont obligés de venir à l’Institution pendant la plus grande partie de la matinée du dimanche ; il en résulte pour les familles une impossibilité presque absolue d’organiser une sortie ce jour-là. Il me semble qu’il serait désirable que les élèves soient complètement libres à une heure assez matinale…

    Cette modification au règlement n’entrerait en vigueur qu’après les vacances de Pâques ; elle a pour but, vous le comprenez, de permettre aux enfants et à leurs familles de profiter du beau temps pour organiser des sorties à la campagne. »

     

    M. le Supérieur promet d’examiner cette demande avec un grand désir de donner satisfaction aux familles. Sil est possible de modifier le règlement sans inconvénients, pour la période d’été, les parents seront prévenus avant la rentrée du troisième trimestre.

     

    Pour ne pas trop allonger la séance, il soumet ensuite brièvement quelques observations susceptibles d’attirer l’attention des parents sur leurs devoirs d’éducateurs.

     

    « Nos enfant paraissent n’avoir, pour la plupart, aucune idée de la valeur de l’argent (ils le perdent, ou le dépensent sans compter), ni des objets mis à leur disposition (ils commettent des dégâts de toutes sortes), ni de la dignité des personnes (sens du respect), ni de leurs obligations professionnelles. Ils ressemblent sans doute, en cela, à tous les enfants, mais il est sûr qu’ils se classeraient au premier rang parmi bien d’autres par leur étourderie et leur sans gêne. On s’efforce, au Collège, de développer en eux le sens de leurs responsabilités. Mais on souffre parfois de constater que certaines familles semblent travailler en sens contraire ».

     

    Les parents présents à la réunion paraissent vivement intéressés par ces remarques. Mais la plupart des parents ne sont pas là, et ce sont tous les parents qu’il faudrait atteindre pour établir une véritable coordination des efforts.

     

    On propose d’envoyer de temps à autre une circulaire aux familles pour leur faire connaître les décisions prises au Collège…..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :