• ROANNE : 1971 NOUVELLES DES ANCIENS DE « SAINT JO » "BOURGNEUF" SAINT-PAUL

     

     

     C’ÉTAIT HIER : Les Amis de Saint-Paul 1971 (1° Partie)

     

     

    ROANNE NOUVELLE DES ANCIENS DE « SAINT JO » et BOURGNEUF

     

     

    1911-1921  

    Le 8novembre, furent célébrées en l’église Saint-Etienne de Roanne, les funérailles de notre ami Marcel CAPONY. Une foule importante a rendu un dernier hommage à ce Roannais de vieille souche, très connu et particulièrement estimé pour ses qualités professionnelles et pour sa conscience qu’il avait de la solidarité humaine. Marcel CAPONY assumait la présidence active de la Croix-Rouge.

     

    Nous avons aussi appris le retour à la Maison de Dieu de Louis BOURG et Fernand BUSSET. La famille de Louis Bourg nous a écrit qu’ils désiraient continuer l’attachement que notre ancien témoignait pour la maison de sa jeunesse terrestre. Le docteur Fernand BUSSET est mort à Saint-Gérand-le-Puy (Allier) le premier jour d’avril.

     

    Madame Émile Palais nous écrit que son mari est hospitalisé en clinique (15 rue Crillon, Lyon.

     

    Charles LAPORTE nous fait savoir qu’il ne connaît plus guère personne de l’Amicale mais qu’il espère bien que ses petits-enfants, Messieurs ROBIN et SEILLIER, auront pris plus complètement la relève : Charles LAPORTE, lauréat des Poètes Français, docteur en pharmacie, rue Beaulieu, Riorges. René VAUDIER est à Saint-André d’Apchon.

     

    1927

    La presse a salué l’ouvrage de Jacques BONNET, «  Les symboles traditionnels de la sagesse », paru aux éditions Horvath. Rien de mieux que d’emprunter, quelques extraits d’analyse à la préface de Roger Lathuillière :

     

    « Le présent ouvrage est puisé aux meilleures sources s’attache à rassembler et à comparer les différentes expressions de la sagesse à partir des premiers textes que nous possédions.

     

    Travail d’historiens, de philosophe et de linguiste, il se fonde sur un effort de synthèse qui n’a pas son moindre mérite dans le refus déterminé qu’il impose de tout syncrétisme facile et gratuit…

     

    Par la richesse de l’information et la variété des aperçus, il est pour le lecteur un guide précieux qui lui donne les clefs indispensables à la compréhension des écrits religieux anciens et les récits mythologiques. Mieux encore, il éveille en lui le goût de se pencher à nouveau à la lumière des rapprochements établis sur ces témoignages de civilisation si différente de la nôtre et qui, pour être mortelles, comme le disait Valéry, n’ont pas cessé de nourrir notre pensée et de féconde notre spiritualité. Il nous propose, par un retour aux origines, de redécouvrir les fondements d’une pensée qui est à la fois poésie, méditation et prière.

     

    Qu’elle exprime en empruntant ses symboles à des principes vitaux comme la sève et le sang, ou bien qu’elle les tire des éléments de la terre et du ciel, l’étoile, le souffle et le vent, l’eau, l’arbre, elle nous préserve du dessèchement habituel de notre esprit pour lequel l’abstraction est d’ordinaire la condition de son exercice. Elle est comme un bain de fraicheur ou une source vive qui fait renaître en nous des facultés, imagination et sensibilité menacées d’étiolement par l’aridité du monde moderne… »

     

    En rappelant à la trésorerie qu’il a une carte de membre à vie, Gilbert CHRISTOPHE, du Coteau, adresse à l’Amicale ses cordiales pensées, Benoit TAIN est toujours à Billezois, par Lapalisse : il nous invite à bien tenir nos comptes et il a raison.

     

    1928-1932

    La raison sociale de René GOUTTENOIRE, est désormais René et Michel GOUTTENOIRE, agents exclusifs pour les Établissements Motte-Dewavrin, Motte et Cie, Mouscron (Belgique). Nous avons eu une intention de prière pour notre camarade Laurent DANIERE (La Crois Verchère, Vougy), décédé l’an dernier, et pour tous ceux de sa famille. Louis SIMON nous transmet qu’il reçoit toujours le bulletin avec plaisir, « malgré les changements importants de l’École, en effectifs, programmes, occupations, etc. Si important, ajoute-t-il que j’ai peine à m’y reconnaître ». (Le Bastion, 38 – La Mure). Jean LIGNY est chargé des accidents du travail à la Sécurité Sociale de Roanne.

     

    1936-1940

    François MILLET est exploitant agricole à Pradines et Henri COUTAUDIER à Lentigny. Une lettre de Louis BIGAY intéressera tous ceux qui ont vécu l’expérience des Chantiers de Jeunesse.

     

    « Vous voudrez-bien m’excuser de donner des nouvelles en envoyant le bulletin d’une autre amicale.

    Après un timide début, il y a deux ans, nous sommes parvenus à mettre sur pied une amicale des Anciens des Chantiers de Jeunesse.

    Je compte un peu sur le cher vieux bulletin des Amis de Saint-Jo –Saint-Paul pour faire connaître cette association. Il se peut que certains aient gardé un bon souvenir et de bonnes amitiés de leur passage aux Chantiers, en une période peut-être un peu oubliée, mais aussi très curieuse, pour le moins !

     

             J’ai perdu de vue la plupart des anciens. Non pas que j’ai oublié la maison, je reçois le bulletin avec plaisir, il est un peu pour moi « jour d’enfance et d’allégresse », mais le « Fatum » ne m’a pas permis de me joindre souvent à mes camarades.

    Trente-trois ans...et pourtant cela semble si près ! Trente-trois ans qu’avec Jean Dadolle, Henri Randon, René Grimoud, Henri et Maurice Denis, Pierre Laurent, Alain Déchelette, « Jean-Jacques » et encore Serge Raffin, Jean Bonhomme, « Fasso », Jean Bertaud, la liste est encore longue !...Jean Vial, Poizat, Matray, Noye… non seulement nous écoutions « avec attention » l’abbé Barberet ou le Père Bataillon, mais aussi nous remportions, victoire sur victoire au foot et au basket.

    Je ne parle pas de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul, de la J.E.C. et des parties de billard au Café du Commerce ou Jean Chevalier se distinguait… de certains repas ou Jean Dadolle charmait son auditoire par ses imitations.. de dimanches matin où le piano de l’ancienne conciergerie rythmait le passage de nos voisines revenant de la messe ». (Adresse de Louis Bigay : 14, rue de Montaudoux, Clermont-Ferrand).

     

    Charles GARNIER, notaire à Pontgibaud, est un fidèle cotisant. Comme il a reçu un rappel pour la cotisation, il se demande avec humour si une telle erreur ne s’explique pas par l’usage d’un ordinateur. Il interroge aussi : « N’y aurait-il pas dans la région de Clermont quelque autre ancien de mon époque (J’ai hanté la maison entre 1934 et 1937) avec lequel je pourrais faire équipe ? Je regrette beaucoup de n’avoir jamais encore assisté à l’assemblée des Anciens ».

     

    1943-1949

    Marius PERRIN travaille chez Démurger, René TRONCY est contremaître aux Papeteries Navarre, Fernand POYET est agent de maitrise au C.T.A. de Roanne.

    François CANCALON agent commercial en bonneterie communique son départ pour Limoges. Alphonse MORATIN, conseiller pédagogique à Tunis nous communique :

    « Je reçois toujours le bulletin avec joie…Je voudrais, en vous envoyant mes cotisations, vous adresser des intentions de messe pour mes anciens professeurs que vingt-trois années à Tunis n’ont pas effacés de ma mémoire, tant ils m’ont marqué dans la vie : le Père Espitallier, le Père Monot, Mademoiselle Tête…Si j’en oublie, Dieu saura leur donner leur part… »

     

    Michel FONFREDE est à Paris, Monsieur l’Abbé Louis PERMEZEL, a reçu la charge pastorale de Cordelle et Parigny, Christian MEUNIER est notaire dans l’Eure à Le Neubourg. Le docteur Louis ADVENIER spécialiste O.R.L. réside à Lyon. Maurice de MEAUX, président du Rotary et Ludovic SCHOLL, responsable de la commission, organisent, pour l’année scolaire, une opération-carrières, très intéressante pour les classes de terminales de Roanne.

     

    1950-1957

    René GRANDJU tient pâtisserie, place des Promenades à Roanne, André DEPAUX est au A.R.C.T., Jacques LAFLEUR, réside à Roche-la-Molière. Jean JOUMARD est dessinateur industriel à Lyon. Le lieutenant de vaisseau François SOUCHIER a quitté la place de Toulon en mars pour certaines expéditions dans le Pacifique. Roger PERMEZEL réside à Lyon. Yves LEFIER habite BD Baron du Marais, Raymond DAVAL, est régleur à l’Arsenal de Roanne. Monsieur l’Abbé Bernard PAYET demeure à dans le Rhône à Rillieux : il a été nommé au service de Crépieu-la-Pape et du secteur Saint-Pierre Chanel de Rillieux et il continue son travail pastoral dans le monde hospitalier. Le docteur Pierre CONVERT exerce à Bourg-de-Thizy.

     

                               A suivre…

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :