• Sur la route, romaine, royale,impériale de LYON à Roanne


     

    SUR <st1:personname productid="LA ROUTE" style="font-weight: bold;" w:st="on">LA ROUTE</st1:personname> …romaine .., royale..,impériale… de LYON à Roanne…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>Auteurs : Gabriel Fouillant et Pierre Bissuel

    <o:p></o:p><o:p></o:p>

    OUVRAGE EPUISE : IL NE SERA PAS FAIT DE RETIRAGE

    <o:p> </o:p>

    Format 210 x 297<o:p></o:p>

    360 pages, nombreux croquis, dessins, et reproductions d’actes officiels.<o:p></o:p>

    Années 2001 – 2002  (Nouvelle version enrichie et complétée à la demande de nombreux lecteurs  d’un ouvrage écrit dans les années 1980  et aujourd’hui épuisé.)<o:p></o:p>

    <st1:personname productid="La Préface" style="font-weight: bold; text-decoration: underline;" w:st="on">La Préface</st1:personname> :<o:p></o:p>

       L’histoire a toujours démontré que le développement de notre petite région et du Roannais en général, s’était construit autour de ses voies de communication (routes, fleuve, canal, chemin de fer…)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>   Les moyens de transports ont évolué, mais les enjeux, notamment économiques, restent les mêmes. Le désenclavement du Roannais et du Tararois est toujours à l’ordre du jour avec le projet d’autoroute A 89, tardant à se réaliser, qui permettrait la liaison rapide avec Lyon, notre métropole régionale.<o:p></o:p>

       La traversée des monts de Tarare, passage fréquenté depuis la nuit des temps, et point culminant de <st1:personname productid="la Route Nationale" w:st="on">la Route Nationale</st1:personname> 7 entre Paris et Menton, puis l’Italie, est chargée d’histoire.<o:p></o:p>

       L’activité archéologique du XIX° siècle à nos jours a révélé de nombreux sites intéressants. Une Charte de Cluny, citant Machézal pour la première fois en 967, nomme à deux reprises la « Via publica » comme limite de la propriété d’un certain Milo.<o:p></o:p>

       Beaucoup d’écrits, registres paroissiaux, livres de raison, récits et mémoires en tous genres nous rapportent une multitude d’évènements.<o:p></o:p>

       Messieurs Gabriel Fouillant et Pierre Bissuel, sont allés les « dénicher » pour notre plus grand plaisir. En révélant la richesse du passé de cette route. Ils nous invitent, avec la générosité que nous leur connaissons, à découvrir ces histoires, notre histoire.<o:p></o:p>

       Cette nouvelle édition, considérablement augmentée, comblera tous les passionnés. La publication de la « Description de l’estat du grand chemin royal » par Ferdinand Seguin en 1668, et de la « Carte de Péronnet » de 1752, en fait déjà un ouvrage de référence.<o:p></o:p>

       Nous adressons nos félicitations à G. Fouillant et P. Bissuel pour cet ouvrage de mémoire, ainsi que nos remerciements pour la multitude d’études réalisées ou suscitées depuis de nombreuses années.<o:p></o:p>

                                                                     Noël Jusselme (Maire de Machézal<o:p></o:p>

    <o:p></o:p><o:p>

    </o:p>
    <o:p>

    </o:p>Pour plus de renseignements écrire  à : Chemins du Passé<o:p></o:p>

                                                                    6, rue de l'ancienne poste<o:p></o:p>

                                                                    42470 Saint-Symphorien-de-Lay

    <o:p> </o:p>

    Avertissement : A la demande de nos lecteurs habituels, nous avons effectué le tirage de notre étude en photocopies « laser » en pages recto. Ainsi  peut-on utiliser pratiquement les versos pour y inscrire ou placer des notes complémentaires et personnelles, des photos, cartes et autres documents.<o:p></o:p>

    En procédant ainsi les  prix de nos ouvrages sont calculés au plus juste afin qu’une personne au chômage, étudiante ou en retraite puisse les acheter.<o:p></o:p>

    D’autre part jusqu’à un passé très proche, la mise en place et la reliure étaient effectuées par une association de jeunes handicapés (des changements sont en cours).<o:p></o:p>

    Pour faciliter la lecture, les textes sont en pleine page (pas de colonne).<o:p></o:p>

    La taille des polices de caractères est soit de 12 ou de 14 (pensons à ceux qui portent des lunettes.)<o:p></o:p>

    La frappe des articles étant faite par plusieurs collaborateurs les polices de caractères peuvent être différentes d’un sujet à l’autre mais l’avantage est de briser la monotonie uniforme des textes.<o:p></o:p>

    Une expédition par <st1:personname productid="la Poste" w:st="on">la Poste</st1:personname> est un peu plus onéreuse surtout si l’ouvrage comporte un grand nombre de pages.

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :