• ludovic gortva
     
    Photographie du « Pays Roannais »

                                   Roanne : la « Compagnie Durandal » du Parc des Sports

    Dans son édition du 20 janvier 2012, l’hebdomadaire : « Le Pays Roannais » consacre un beau portrait que je vous conseille de lire à Ludovic Gortva.
    Il y a quelques années en arrière les habitants du quartier du Parcs des Sports pouvaient voir ce grand garçon sportif, très sympathique se promener en compagnie de son père sur leurs deux chevaux autour du stade.

    Aujourd’hui, cascadeur, comédien, dresseur, c’est lui qui en septembre 2011, tenait le rôle du Roi Arthur, devant 60 000 spectateurs, dans le spectacle de Robert Hossein au Stade de France.

    eric compagnie durandal
    On sait moins que « Ludo » comme l’appellent ses amis, est à l’origine en 1997 de la création du groupe : « La Compagnie Durandal ».
    C’est une poignée de copains tous habitant au Parc des Sports, amoureux de l’époque Médiévale. De mémoire je cite : William Adami, Raphael Melot, Eric Hugues, et  bien d’autres encore, dont les noms m’échappent aujourd’hui.

    La Compagnie sous la direction de Ludovic participe alors à plusieurs spectacles de « cape et d’épée » avec cracheurs de feux, combat à l’épée ou la hache, démonstration à cheval, tir à l’arc, à Roanne (Fête du Cheval), Thizy, Saint-Haon-le-Chatel, Briennon, Fête Médiévale à Villerest, etc.

    Hélas, plusieurs membres de la Compagnie entament des études supérieures. Finalement l’association est dissoute en février 2002.

    Mais se fut une belle aventure.
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • tacot apr
     
    Auteur : Association Philalélique et Cartophile du Roannais.
     
    - Format 210 X 297
    - 51 pages recto-verso, photocopies "laser"
    - Plus de 70 reproductions de cartes postales ancienne de divers formats sur le Chemin de Fer du Tacot (noir et blanc).
     
    Cet opuscule est une réédition du Bulletin n° 9 du mois d’octobre 1980, édité par le Cercle Cartophile Roannais pour ses adhérents. Ecrit par Robert DUCROUX, le texte de l’auteur basé sur des documents personnels, est entièrement respecté, comme ses cartes postales.
    En fin d’ouvrage, quelques explications sont données, agrémentées de CPA (Cartes Postales Anciennes) sur les autres lignes et en particulier celle de Régny à Balbigny ; de la région roannaise, de ce mythique :Tacot.
     
    Prix de vente 10 € + port éventuel
     
    Pour plus de renseignement écrire à l'adresse couriel : riffordpaul@akeonet.com
     
     

    votre commentaire
  • affiche de guillon
     
                                                   QUI A PEUR DE L’AFFICHE A GUILLON ?

    La direction de la  R.A.T.P. sans aucun doute, qui elle-même a peur du Président, de son gouvernement, et des membres de la Majorité Présidentielle.

    Dans le pays des « Droits de l’Homme » c’est une censure affligeante.

    votre commentaire
  • recupe
     

    La bannière de la fanfare en 1890

    Bonjour à tous.
     
    J'ai vu, ce matin, André Colombat. Nous sommes allés chercher la  
    fameuse bannière de la fanfare de l'Amicale Laïque de St Symphorien de Lay.

     Elle dormait dans le grenier de la salle de la dite Amicale.  
    Comme le bâtiment doit être détruit, et que nous avions cité cette  
    bannière dans le tome 3, nous en sommes devenus légataires universels sur la proposition de Pierre Colombat, Maire.
     
    Les 3 photos de la bannière sont d'André (1) j'ai ajouté 2 photos d'une  des médailles, vous admirerez la gravure de la deuxième, faite  sûrement à la main...
     
    Bises,

    (1) Une seule représentée ici.
     
    Martine & Jean-Pierre 

    votre commentaire
  • albert leriche


    Le Professeur Albert LERICHE repose à Roanne. Il rejoint ainsi la personne qu’il aimait tant, son grand grand-père Arsène, époux en seconde noce de ma grand-mère maternelle qui repose à son côté, comme ma mère et mon père.
    Condoléances à ses enfants, petits-enfants et à sa maman.

    Ci-dessous l’article du journal  LE PROGRES  du 23 janvier 2012

    Apprécié pour son écoute et sa générosité, il avait créé la neuro-urologie et la neuro-sexologie.
    Le célèbre chirurgien urologue Albert Leriche est décédé il y a quelques jours. Né en 1946 à Roanne, il avait effectué toute sa carrière aux Hospices civils de Lyon où il fut PU-PH (professeur des universités et praticien hospitalier) jusqu’en mars dernier où il prit sa retraite. Sur le plan médical, le P r Leriche a été le créateur de la neuro-urologie et de la neuro-sexologie, se penchant sur les problèmes urinaires et sexuels générés par des accidents ou des maladies graves. « Il s’est intéressé le premier aux blessés paraplégiques et tétraplégiques dont la première cause de mortalité était les complications urinaires. Il a créé une conférence de consensus sur la prise en charge de ces patients. En matière de sexologie, il estimait que personne ne devait être privé de la possibilité d’avoir une vie sexuelle en raison de sa maladie », rapporte le D r Maria-Carmelita Scheiber Nogueira, l’une de ses anciennes étudiantes et collègue. Mais elle se souvient aussi avec émotion de l’homme « extraordinaire qu’était Albert ». « Sa générosité a marqué toutes les personnes qui ont vécu auprès de lui. Il était très présent non seulement auprès des malades mais aussi auprès de tout le personnel : les infirmières, les aides-soignants, les techniciens… qui ont été nombreux à témoigner à l’hommage qui lui a été rendu », indique le D r Scheiber Nogueira. Chirurgien du transsexualisme, le Pr Leriche était aussi très apprécié dans la communauté transsexuelle. Il avait également participé à la création de centres de prise en charge des handicapés à l’étranger, notamment au Cambodge et en Afghanistan. Albert Leriche avait reçu la médaille Félix-Guyon, la plus haute distinction de l’urologie française.

     

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires